Brongniart, Alexandre Théodore, Architekt (1739-1813).

264,00 

Eigenhändiger Brief mit Unterschrift Paris, 30. V. 1810, 4°. 1 Seite. Mit rückseitiger Adresse.

Vorrätig

Beschreibung

An seinen Sachwalter Pillette: “[…] Par une lettre du 21 courant, je vous ai demandé la remise de 4 pièces qui sont chez vous, la première de la dénonciation de la saisie arrêt faite entre les mains de l’occupant de la maison et qui m’a été signifiée le 6 Xbre [décembre], la seconde le jugement du tribunal d’Arras du 23 j[anvi]er suivant qui a décrété lad[ite] saisie arrêt, la 3e l’extrait des inscription délivré par le conservateur au Bureau d’Assas. Et enfin la 4e le mémoire des observations relatives aux inscriptions du Sieur Boissart Bellion. Les deux premières pièces vous ont été remises aussitôt après leur signification. Et je vous ai fait remettre les deux dernières avec une lettre du premier mars pour vous engager à faire le nécessaire pour l’opposition au juge par défaut précité. Comme vous n’avez rien fait à ce sujet, et que je veux charger mon épouse de remettre les pièces et moyens à M. Poupelle. Ayant examiné les pièces que vous remites hier à mon épouse, je trouve que ce ne sont pas celles dont j’ai besoin. Vous avez remis des copies de mémoire relatif à la veuve Guffroy et à Pinard. Vous y avez joint, à dire vrai la dénonciation faite par le Sr Lallart, acquéreur du jardin, dans laquelle je trouve copie des inscriptions. Cette copie est inexacte par rapport aux dates des inscriptions. Il faut absolument avoir l’extrait délivré par le conservateur d’Arras, et le mémoire que je vous ai remis le 1er mars, et y joindre les 2 autres pièces relatives à la saisie. Si vous aviez lu avec attention ma lettre du 20 de ce mois, vous ne m’auriez pas obligé de vous importuner de nouveau. Et pour vous convaincre que vous avez pris le change, je vous retourne ma mettre du 21 mars. Daignez vous occuper de suite à la recherche des 4 pièces qui me sont indispensables […]” – Alexandre-Théodore Brongniart wurde als Schüler von Ange-Jacques Gabriel dessen Nachfolger und führte den Bau der Pariser Ecole Militaire fort. Im Rahmen dieser Arbeit lieferte er die Entwürfe zur Gestaltung der Avenuen im Umfeld der Militärschule und des Invalidendoms. Er schuf das Kapuzinerkloster St. Louis d’Antin (heute: Lycée Condorcet) in Paris und zeichnete die Pläne für das Gebäude der Pariser Börse (1808), das später nach ihm benannt wurde. Brongniart ist ferner bekannt für den Bau zahlreicher Pariser Residenzen und die Gestaltung des Friedhofs Père-Lachaise (1808), auf dem er 1813 bestattet wurde. – 1781 wurde er in die Académie Royale d’Architecture aufgenommen. – Minimale Randschäden.