Ampère, Jean Jacques Antoine, Historiker (1800-1864).

132,00 

Eigenhändiger Brief mit Unterschrift , Ohne Ort und Jahr, Gr.-8°. 2 Seiten. Bläuliches Papier.

Vorrätig

Beschreibung

Wegen einer Verabredung. – Der Sohn des Physikers reiste nach Deutschland, wo er Goethe traf, nach Skandinavien und Ägypten. “Professeur de littérature française au Collège de France, conservateur de la Bibliothèque Mazarine, il fut nommé à l’Académie des Inscriptions en 1842 ; il collabora au Globe et à la Revue française ainsi que dans divers journaux, où il s’occupa d’histoire, de critique littéraire, des origines de la littérature et de la langue française. Lorsqu’il se présenta à l’Académie française, il fut soutenu par les universitaires contre l’influence royale qui voulait imposer Jean Vatout; Chateaubriand, octogénaire et malade, se fit porter à l’Académie afin de voter pour Ampère qui avait été l’ami et l’un des amoureux platoniques de Mme Récamier. Il fut élu le 22 avril 1847 en remplacement d’Alexandre Guiraud, et reçu par Prosper Mérimée le 18 mai 1848. Il fut dans le groupe des opposants au régime impérial. Il fit partie de la Commission du Dictionnaire.”