Sartre, Jean-Paul, Schriftsteller und Philosoph (1905-1980).

Eigenhändiger Brief mit Unterschrift Paris, 60 rue de Seine, ohne Jahr [Mai 1945], 4°. 1 1/2 Seiten.

Nicht vorrätig

Beschreibung

Interessanter Brief an einen schweizer Leser, dem er wegen seines Amerika-Aufenthaltes nicht eher schreiben konnte: “Vous devez vous étonner de mon silence. C’est que je vais de passer cinq mois aux Etats-Unis. J’ai trouvé votre aimable lettre à mon retour et elle m’a profondément touché. Je connais et j’aime beaucoup la Suisse; je suis tout particulièrement heureux d’avoir en ce pays quelques amis inconnus qui s’intéressent à ce que j’écris. Il ya si peu de gens an France qui comprennent l’existentialisme, que votre tèmoignage m’est tout à fait précieux. Vous avez la gentilesse de me proposer d’envoyer vos articles: mais sans doute avez vouz différé de le faire, pour n’avoir jamais reçu de réponse à votre lettre. Je souhaite vivement le lire et j’aimerais pouvoir en parler avec vous. Je ferais volontiers quelques conférences en Suisse l’an prochain (45-46), car ce serait une occasion pour moi de revoir votre pays et de faire votre connaissance. Mais je pense qu’il faudrait alors que le gouvernement suisse le demande puisque, jusqu’à nouvel ordre, il est impossible de quitter la France sans mission. […]” – Im Januar 1945 flog Sartre auf Einladung des US-Außenministeriums nach New York, wo er vier Monate blieb und seine langjährige Geliebte, die Schauspielerin Dolores Vanetti Ehrenreich, kennenlernte. – Seite 2 mit kleinen Feuchtigkeitsverwischungen. – Beiliegend: Derselbe, Explication de l’Étranger. [Sceaux], “Aux dépens du Palimugre”, 1946. OKart. – Seltene erste Ausgabe dieses Privatdrucks außerhalb des Handels, mit handschriftlichem Eintrag “un des 200 V[élin] S[upérieur] | 79.” Wichtig zum Verständnis von Camus.